021 310 68 69 info@hotel-adore.ch
Select Page

Lulzim, Fazile et Namon Mustafi proposent une offre repas et nuit à 200 CHF dans leur hôtel-restaurant décoré avec soin.

Des produits locaux apprêtés avec goût à Romanel, on Adore!

Le coup de fourchette
L’ancienne Chotte revit dans un décor rénové. Aux fourneaux, Guillaume Chatillon travaille en circuit court.

On pourrait s’arrêter aux premières impressions. La façade pimpante et chaleureuse, le grand parking pratique et la jolie terrasse caressée par les derniers rayons du soleil. Mais on a envie d’aller plus loin, de découvrir cet endroit qui a remplacé la mythique Chotte, à Romanel-sur-Lausanne, et qui porte un nom plein de promesses: Adore. «Quand on n’aime pas, on adore, non?» plaisante le propriétaire des lieux, Lulzim Mustafi, avant d’ajouter: «En fait, le prénom de ma maman commence par un «a» et je voulais lui rendre hommage.» Très vite, on comprend que la famille est au cœur de tous les projets de ce patron d’une entreprise de construction, qui a racheté les lieux en 2017 afin de les transformer pour ensuite les louer. Mais c’était avant qu’il n’en tombe amoureux, notamment du caveau avec sa voûte datant de 1792. «Plus le chantier avançait, plus je m’y attachais. Et comme ma sœur Fazile cherchait à reprendre un tea-room, je l’ai convaincue de tenter l’aventure avec moi et mon frère aîné Namon.»

L’entrepreneur avoue sans problème qu’il ne vient pas du monde de la restauration, mais dresse sans cesse des parallèles habiles avec la construction, comme les bons matériaux et les bases solides. Depuis l’ouverture de l’établissement le 27 juin dernier, le chef de cuisine Guillaume Chatillon propose une cuisine goûteuse qui apprête avec soin les produits du coin en circuit court.

On a adoré la fraîcheur du ceviche de sandre à l’eau de concombre et verveine (20 fr.) et la complexité des saveurs d’une tomate farcie à la tomme vaudoise, accompagnée de fregola sarda – une sorte de pâtes – où brins de pourpier et fines tranches d’ail confit magnifiaient fruit et fromage (25 fr.). En plat, la fondante poitrine de porc confite (32 fr.) fricote à merveille avec les abricots du Valais, comme les filets de perche (35 fr.) avec un espuma au safran original et très parfumé.

La sélection de fromages de la région (13 fr. 50) est variée et généreuse et le dessert intitulé «citron» (14 fr. 50) cache un mariage très réussi entre tartelette, crème, meringue et glace au sésame noir.

La carte des vins fait elle aussi honneur à la région et au pays et donne envie de déguster des crus dans le superbe caveau de 30 places, où Adore sert la mythique fondue champenoise (26 fr.), qui aurait été inventée à la Chotte…

Un Grand merci au journal 24 heures pour ce reportage

Sources: 24 heures